Projet de loi de finance 2018, les changements à prévoir pour l'immobilier

Hausse de la CSG

L'augmentation de la CSG entrera en vigueur dès le 1er janvier 2018. Cette mesure se traduira par une hausse de 1,7 points de la CSG, soit une imposition qui passera de 15,5% à 17,2%. Un impact non négligeable pour nos clients propriétaires bailleurs.

Taxe d'habitation

Objectif : exonérer 80 % des ménages de son paiement dans les années qui viennent, d’après le projet de loi de finances 2018, la taxe d'habitation des ménages éligibles sera diminuée de 30% en 2018 et de 65% en 2019.

Réforme de l'ISF

Réformer l'ISF pour le transformer en impôt sur la fortune immobilière (IFI), c’est-à-dire recentrer cet impôt sur les fortunes immobilières, en exonérant les actifs mobiliers. L'IFI s'appliquerait désormais uniquement aux actifs immobiliers et reposera sur le même barème que l'ISF en conservant l'abattement de 30% sur la résidence principale.

Crédit d'impôt pour travaux

Le crédit d'impôt pour travaux dans la résidence principale ou encore crédit d'impôt transition énergétique (CITE) sera centré sur les dispositifs les plus efficaces en matière d'économie d'énergie. Il sera remplacé par une prime à compter de 2019.

Réduction d'impôt Pinel

La réduction d'impôt Pinel, qui devait prendre fin au 31 décembre 2017, est prolongée de 4 ans supplémentaires pour les logements situés en zone tendue A, A bis et B1.

Prêt à taux Zéro - PTZ 2018

Le PTZ serait prolongé de quatre ans jusqu'au 31 décembre 2021, tout en étant recentré :

  • Pour les logements neufs dans les zones tendues, les zones B2 et C étant progressivement exclues
  • Pour les logements anciens dans les zones B2 et C.